Saoul comme un polonais ? (partie 2)

Comme nous avons déjà eu l’occasion de vous l’expliquer, la vodka est une spécialité polonaise particulièrement prisée. Elle est certes très populaire, mais ce n’est pas non plus un alcool consommé au quotidien. Ce qu’on consomme le plus en Pologne, c’est bien la bière (piwo, en polonais). Et si le premier pays au monde en consommation de bière demeure la République Tchèque, la Pologne occupe la cinquième place de ce classement avec une moyenne de 98,5 litres par an par habitant – soit 197 pintes pour les spécialistes.

La raison à cela est très simple : avec des voisins comme l’Allemagne et la République Tchèque, il existe aussi en Pologne une culture de la bière. La fameuse boisson y est brassée depuis le moyen-âge, comme pour ses pays frontaliers. Si de grandes marques comme Warka, Tyskie, ou encore Zywiec (prononcez ‘jévietch‘) contrôle aujourd’hui la majorité du marché, les micro-brasseries sont encore nombreuses. La Pologne produit principalement de la Lager, de la Pilsner, ainsi que de la Porter de la baltique. La bière blanche, très populaire en France depuis quelques années, n’a été introduite que récemment sur le marché polonais.

Si cette culture géographique explique une partie de cette consommation, d’autre éléments entrent en jeu. Rappelons un détail d’importance : l’eau du robinet n’est pas toujours potable en Pologne. Les canalisations sont parfois vétustes, aussi les restaurants ne servent jamais d’eau en carafe – c’est même interdit. Si vous désirez boire de l’eau au restaurant, vous devrez donc vous acquitter d’une bouteille au prix moyen de 6-7 zloty les 20 cL contre généralement 10 zloty pour une pinte ; même les moins bons en maths auront vite compris que pour se désaltérer, on a vite tendance à se tourner vers le malt. Et à la maison ? Le prix d’une bouteille d’eau de 1,5 L est presque équivalent à celui d’une bouteille de bière de 50 cL – ce qui peut fait qu’on se laisse facilement aller…

Pour autant, n’allez pas croire que les polonais se permettent tout et n’importe quoi quand ils boivent. La consommation d’alcool est interdite dans la rue. Evitez de vous retrouver avec une bouteille ou une canette à la main face à la police : il vous en coûtera une centaine de zloty est une leçon de morale en bonne et due forme. Idem au volant : si la tolérance zéro n’est pas encore appliquée, la limite d’alcoolémie tolérée est de 0,2 g/L soit moins qu’un demi.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. Rappeler votre ex une fois ivre n’est pas une bonne idée.