Portrait : Sisters FE MALE

Kasia et Anita Szafranowska
Kasia et Anita, fondatrices de Sisters FE MALE

Comme son nom l’indique, au sein de la marque Sisters FE MALE, la mode est une histoire de famille. Kasia à la création, et Anita au commerce se sont lancées il y a déjà trois ans. Collection après collection, le succès est au rendez-vous au point que les deux soeurs ont ouvert leur première boutique varsovienne cette année. A cette occasion, nous les avons rencontrées pour en savoir un peu plus sur leur projet et le travail en fratrie.La boutique varsovienne de Fe Male Sisters

Comment en vient-on à créer une marque de mode ?

Kasia et Anita : Ca a toujours été là, d’une certain façon. Petites, notre jeu préféré était ‘Dessine la mode’ : il s’agissait de dessiner puis découper des vêtements pour créer des silhouettes. Avec nos deux ans de différences, comme tous les soeurs, il arrivait qu’on se dispute. Mais pas dans ces moments-là. On dessinait, créait, et surtout on s’entraidait pendant des après-midi entiers.

Qu’est ce qui vous a amené à travailler entre soeurs ?

Kasia et Anita : Créer une entreprise implique d’avoir une grande confiance dans son partenaire. Travailler entre soeur nous offre cela, en plus d’une honnêteté complète : nous ne nous embarrassons pas de politesse. Quand nous avons quelque chose à nous dire, nous le faisons directement. Tu peux toujours vexer ta soeur : au pire, elle boudera un peu, mais elle restera toujours. Il y a parfois des tensions, mais cette opportunité nous apporte une atmosphère sereine. Nous rôles sont différents et complémentaires au sein de Sisters FE MALE, ce qui nous pousse l’une et l’autre à grandir.

Saint Bamboo-11Le reste de la famille participe de temps en temps ?

Kasia et Anita : Pas dans la conception, mais on a leur soutien, ce qui est déjà génial. Etre entrepreneur n’est pas une situation des plus classiques : on travaille beaucoup avant d’avoir le moindre résultat. Savoir que notre famille croit en nous et que nous pouvons compter sur eux est précieux. De leur côté, ils nous voient évoluer en tant que professionnelles, et ça les rassure.

Quelles sont vos ambitions actuelles ?

Kasia et Anita : Ce que nous désirons, c’est avant tout de satisfaire nos clientes. Nous souhaitons que les gens aiment l’univers que nous créons, qu’ils soient contents des vêtements qu’ils nous achètent, et qu’ils se sentent bien – et beaux – en les portant. Simplement. C’est notre ambition quotidienne.

stripey-black1En parlant des vêtements, qu’est ce qui vous amène à créer une pièce plutôt qu’une autre ?

Anita : Kasia crée ce que nous aimerions avoir. Si une création est laide ou inconfortable, cela signifie que nous n’en voudrions pas nous-même. De fait, à quoi bon réaliser un modèle pareil ? Nous voulons être fières de ce que nous réalisons.

Vous faites plus confiance aux tendances ou à vous-même ?

Kasia et Anita : A nous-même (rires) ! Notre envie et notre but, c’est de mettre en avant la beauté des femmes. Notre ‘signature’, c’est le dos nu. Et cela, peu importe ce que nous dit Instagram ! Nous avons commencé par créer des robes dos nu parce que nous pensons tout simplement que c’est une belle partie du corps, et qu’elle est peu valorisée. Nous ne souhaitons pas coller particulièrement à une tendance ; nous savons simplement que beaucoup de femmes ont des complexes physiques, mais très peu d’elles n’aiment pas leur dos, et que ça vaut donc le coup de le montrer. C’est peut-être ‘body-conscious’ par la force des choses, mais c’est une question de philosophie, pas de marketing. Nous faisons des vêtements pour nous, des personnes somme toute normales.

15219451_1055989701193810_8246470469341574884_nD’où viennent donc les inspirations de Kasia ?

Kasia : J’ai une certaine admiration pour les minimalistes, tels que Jil Sanders ou encore Helmut Lang, dont les travaux tiennent du génie. J’aurais bien aimé faire partie des Six d’Anvers. Malheureusement, j’ai peur qu’il soit un peu tard … Ceci dit, nous aimons nous inspirer de ces créateurs, tout en insufflant une touche de féminité : nous faisons du prêt-à-porter féminin, sans chercher à travailler sur une confusion des genres. Au-delà, nous voyageons régulièrement, et nous observons les gens. Chaque ville a ses propres codes et ses légères différences. S’étonner de ces détails permet souvent de se poser les bonnes questions. Et de trouver de bonnes idées.

En parlant de bonnes idées, quelle a été la meilleure création de l’histoire de la mode ?

Kasia : Soyons prétentieuses : la robe à dos nu (rires) ! Ca, ou le sweatshirt. J’aurais bien aimé inventer ce vêtement ! Un sweat noir, ça reste un classique de toute garde-robe.
Anita : J’aurais la même réponse que Kasia. Mais en gris !

Retrouvez les collections de Sisters FE MALE juste icicollage-female