Pourquoi la mode polonaise ?

gucciLa mode italienne parle à tout le monde. Dès qu’on évoque Gucci (ici à droite) ou Versace, leur style rococo, des images viennent naturellement en tête. La mode française aussi. Un novice saurait reconnaitre une petite veste noire de Chanel sans trop d’hésitation. La mode polonaise, elle, parle peu.
Et pourtant.

Un classement historique

Traditionnellement en Europe, trois pays sont spécialisés dans l’industrie textile de luxe : l’Angleterre, et l’Italie et la France, déjà citées auparavant. Acheter des vêtements fabriqués dans ces pays est souvent gage de qualité. Mais aussi de prix assez importants. Un trench Burberry ou une paire de Louboutin sont des classiques de la mode, mais représentent généralement un investissement conséquent.

Au deuxième rang de l’industrie textile européenne, on retrouve d’autres pays : le Portugal où l’industrie de la chaussure perdure, et la Pologne où le textile a toujours le vent en poupe.

La Pologne se démarque

13575872_1051769194904317_3823533513139371735_oMalgré le choc de 1989 et la mondialisation, le pays de Jean-Paul II – ou de Lech Walesa, selon vos affinités – continue d’avoir une industrie textile importante, détentrice d’un savoir-faire irréfutable. Au point que de nombreuses marques de luxe y produisent une partie de leurs collections. On ne donnera pas de nom, mais oui, les marques disponibles sur Warsowe font appel aux mêmes usines qu’un nombre conséquent de maisons de couture parisiennes.

Au-delà de sa proximité géographique, la Pologne a tout pour plaire : les techniciens y respectent les règles européennes, sont soumis aux mêmes législations, et y réalisent un travail qui force le respect.

Les grandes places de la mode en Pologne sont Poznan, Varsovie et Lodz (prononcez Woudje). Cette dernière, même si elle a subi d’importantes fermetures d’usines au début des années 1990, reste la ville de la Fashion Week polonaise et de l’Académie des Beaux-Arts. Loin de se limiter uniquement à la fabrication de vêtements, l’industrie de la mode polonaise produit ses propres talents. Et si la concurrence est rude à l’échelle internationale, les entreprises polonaises se développent de plus en plus à l’échelle locale.

Un avenir prometteur

Les différences entre les grandes maisons de couture et ce que nous proposons sur Warsowe sont ténues : les designers que nous vous présentons sont motivés par la même envie de partager leurs univers, de vous proposer des créations personnelles, et que celles-ci prennent une place privilégiée dans votre garde-robe. A côté de cela, parce que nous travaillons à petite échelle, les tarifs que nous pratiquons sont plus intéressants.

Vous ne connaissez peut-être pas encore les noms des directeurs artistiques des maisons polonaises. Mais ce n’est qu’une question de temps.
De gauche à droite : Outfit Format, MoMi-Ko, Haratyk et Serafin

collageblog